Aider à mettre à jour cette page

🌏

Il existe une nouvelle version de cette page, mais seulement en anglais pour le moment. Aidez-nous à traduire la dernière version.

Aucun bogue ici !🐛

Cette page n'est pas traduite. Nous laissons volontairement cette page en anglais pour le moment.

📝
Les utilisations d'Ethereum sont en cours de développement et d'évolution. Si vous pensez à une information qui rendra les choses plus claires ou plus à jour, ajoutez la. Modifier la page
Un logo Eth affiché par hologramme.

Les NFT prennent actuellement d'assaut le monde de l'art numérique et des objets de collection. Les artistes numériques voient leur vie changer grâce à des ventes énormes à une nouvelle crypto-audience. Et les célébrités se joignent à elles car elles voient une nouvelle occasion de se connecter avec les fans. Mais l'art numérique n'est qu'une façon d'utiliser les NFT. Ils peuvent être utilisés pour représenter la propriété de n'importe quel actif unique, comme un acte pour un objet dans le domaine numérique ou physique.

Si Andy Warhol était né à la fin des années 90, il aurait probablement créé la Soupe de Campbell's en tant que NFT. Ce n'est qu'une question de temps avant que Kanye ne lance un run de Yeezys sur Ethereum. Posséder une voiture pourrait, dans le futur, être possible grâce aux NFT.

Qu'est-ce qu'un NFT ?

Les NFT sont des jetons (tokens) que nous pouvons utiliser pour représenter la propriété d’objets uniques. Ils nous permettent de transformer en jetons des choses comme l'art, les collections, ou même l'immobilier. Ils ne peuvent avoir qu'un seul propriétaire officiel à la fois et ils sont sécurisés par la blockchain Ethereum – personne ne peut modifier le dossier de propriété ou créer une copie d'un NFT.

NFT signifie jeton non fongible. Non fongible est un terme économique qui décrit des choses comme vos meubles, un dossier de musique ou votre ordinateur. Ces choses ne sont pas échangeables contre d'autres éléments parce-qu'ils ont des propriétés uniques.

Les objets fongibles, par contre, peuvent être échangés car leur valeur les définit plutôt que leurs propriétés uniques. Par exemple, les ETH ou les dollars sont fongibles, car 1 ETH / 1 USD est échangeable contre 1 autre ETH / 1 USD.

L'internet des ressources

Les NFT et Ethereum résolvent certains des problèmes actuels sur internet. Comme tout devient de plus en plus numérique, il est nécessaire de reproduire les propriétés des objets physiques comme la rareté, l'unicité et la preuve de propriété. Sans compter que les articles numériques ne fonctionnent souvent que dans le contexte de leur produit. Par exemple, vous ne pouvez pas revendre un mp3 iTunes que vous avez acheté, ni échanger les points de fidélité d'une entreprise contre le crédit d'une autre plateforme même s'il y a un marché pour elle.

Voici à quoi ressemble un internet de NFT par rapport à l'internet que la plupart d'entre nous utilisent aujourd'hui...

Une comparaison

Un internet NFTL'internet aujourd'hui
Les NFT sont uniques sur le plan numérique, il n'y aura jamais deux même NFT.Une copie d'un fichier, comme un .mp3 ou .jpg, est identique à l'original.
Chaque NFT doit avoir un propriétaire, permettant une recherche facile pour n'importe qui.L'historique de propriété des articles numériques sont stockés sur des serveurs contrôlés par des institutions – vous devez les croire sur parole.
Les NFT sont compatibles avec tout ce qui est basé sur Ethereum. Un ticket NFT pour un événement peut être négocié sur tous les marchés Ethereum, pour un NFT entièrement différent. Vous pourriez échanger une œuvre d'art contre un billet !Les entreprises avec des articles numériques doivent fabriquer leur propre infrastructure. Par exemple, une application qui émet des billets numériques pour des événements devrait avoir à construire son propre système d'échange.
Les créateurs de contenu peuvent vendre leur travail n'importe où et accéder à un marché mondial.Les créateurs dépendent de l'infrastructure et de la distribution des plates-formes qu'ils utilisent. Celles-ci sont souvent soumises à des conditions d'utilisation et à des restrictions géographiques.
Les créateurs peuvent conserver les droits de propriété sur leur propre travail et réclamer directement des redevances de revente.Les platesformes, telles que les services de diffusion de musique, conservent la majorité des bénéfices tirés des ventes.
Les objets peuvent être utilisés de façon surprenante. Par exemple, vous pouvez utiliser les œuvres numériques comme garanties dans le cadre d'un prêt décentralisé.

Exemples de NFT

Le monde des NFT est relativement nouveau. En théorie, la portée des NFT est tout ce qui est unique et qui a besoin d'une preuve de propriété. Voici quelques exemples de NFT qui existent aujourd'hui, pour vous donner une idée :

Exemples ethereum.org

Nous utilisons les NFT pour donner à nos contributeurs et nous avons même notre propre nom de domaine NFT.

POAP (Protocole de preuve de présence)

Si vous contribuez à ethereum.org, vous pouvez demander un POAP NFT. Ce sont des objets de collection qui prouvent que vous avez participé à un événement. Certaines réunions crypto ont utilisé des POAP comme forme de billet pour leurs événements. Plus d'infos sur la contribution.

POAP ethereum.org

ethereum.eth

Ce site web a un nom de domaine alternatif propulsé par les NFT, ethereum.eth. Notre adresse .org est gérée de façon centralisée par un fournisseur de noms de domaine (DNS) alors que ethereum.eth est enregistré sur Ethereum par le service Ethereum Name Service (ENS). Elle est détenue et gérée par nous. Consulter notre dossier ENS

Plus d'infos sur le service ENS

Comment fonctionnent les NFT ?

Les NFT sont différents des jetons ERC-20, tels que DAI ou LINK, chaque jeton individuel est totalement unique et n'est pas divisible. Les NFT donnent la possibilité d'assigner ou de revendiquer la propriété de toute donnée numérique unique, traçable en utilisant la blockchain d'Ethereum comme livre public. Un NFT est créé à partir d'objets numériques pour représenter numériquement ou non un actif. Par exemple, un NFT pourrait représenter :

  • Art numérique :
    • GIF
    • Objets de collection
    • Musique
    • Vidéos
  • Objets réels :
    • Titres de propriété d'une voiture
    • Billets pour un événement du monde réel
    • Factures transformées en jetons
    • Documents légaux
    • Signatures
  • Et encore plus d'options pour être créatif !

Un NFT ne peut avoir qu'un seul propriétaire à la fois. La propriété est gérée par l'unique identifiant et les métadonnées afin qu’aucun jeton ne puisse être dupliqué. Les NFT sont créé par des contrats intelligents qui attribuent la propriété et gèrent la transférabilité du NFT. Quand quelqu'un crée ou frappe un NFT, il exécute du code stocké dans des contrats intelligents conformes à des normes différentes telles que ERC-721. Cette information est ajoutée à la blockchain où le NFT est géré. Le processus de frappage, de haut niveau, subit les étapes suivantes :

  • Création un nouveau bloc
  • Validation de l'information
  • Enregistrement de l'information dans la blockchain

Les NFT ont quelques propriétés spéciales:

  • Chaque jeton frappé a un identifiant unique qui est directement lié à une adresse Ethereum.
  • Ils ne sont pas directement interchangeables avec d'autres jetons 1:1. Par exemple, 1 ETH est exactement identique à un autre ETH. Ce n'est pas le cas avec les NFT.
  • Chaque jeton a un propriétaire et cette information est facilement vérifiable.
  • Ils vivent sur Ethereum et peuvent être achetés et vendus sur n'importe quel marché Ethereum NFT .

En d'autres termes, si vous possédez un NFT :

  • Vous pouvez facilement prouver que vous en êtes le propriétaire.
    • Prouver que vous possédez un NFT est très similaire à la manière de prouver que vous avez de l'ETH dans votre compte.
    • Par exemple, disons que vous achetez un NFT, et que la propriété du jeton unique est transférée à votre portefeuille via votre adresse publique.
    • Le jeton prouve que votre copie du fichier numérique est l'original.
    • Votre clé privée est la preuve de propriété de l'original.
    • La clé publique du créateur de contenu sert de certificat d'authenticité pour cet artefact numérique particulier.
      • La clé publique des créateurs est essentiellement une partie permanente de l'histoire du jeton. La clé publique du créateur peut démontrer que le jeton que vous détenez a été créé par une personne en particulier, contribue ainsi à sa valeur marchande (contre une contrefaçon).
    • Une autre manière de penser à prouver que vous possédez le NFT est de signer des messages pour prouver que vous possédez la clé privée derrière l'adresse.
      • Comme indiqué ci-dessus, votre clé privée est la preuve de propriété de l'original. Cela nous dit que les clés privées derrière cette adresse contrôlent le NFT.
      • Un message signé peut être utilisé comme preuve que vous possédez vos clés privées sans les révéler à qui que ce soit et donc prouver que vous êtes aussi propriétaire du NFT !
  • Personne ne peut le manipuler de quelque façon que ce soit.
  • Vous pouvez le vendre, et dans certains cas, cela rapportera au créateur d'origine des droits de revente.
  • Ou bien, vous pouvez le conserver indéfiniment, en sachant que votre actif est sécurisé par votre portefeuille sur Ethereum.

Et si vous créez un NFT :

  • Vous pouvez facilement prouver que vous êtes le créateur.
  • Vous déterminez la rareté.
  • Vous gagnez des royalties à chaque vente.
  • Vous pouvez le vendre sur n'importe quel marché NFT ou de pair-à-pair. Vous êtes bloqué dans aucune plateforme et vous n'avez besoin de personne pour servir d'intermédiaire.

Rareté

Le créateur d'un NFT décide de la rareté de son bien.

Par exemple, pensez à un billet pour un événement sportif. Tout comme l'organisateur d'un événement peut décider du nombre de billets à vendre, le créateur d'un NFT peut décider du nombre de répliques existantes. Il s'agit parfois de répliques exactes telles que 5 000 billets d'admission générale. Parfois, plusieurs très similaires sont créés, chacun légèrement différent, comme un billet avec un siège assigné. Dans d'autres cas, on pourrait vouloir un NFT où un seul jeton est frappé en tant que pièce de collection rare.

Dans ces cas, chaque NFT aurait toujours un identifiant unique (comme un code à barres sur un « billet » traditionnel), avec un seul propriétaire. La rareté prévue des NFT est importante et dépend entièrement de la volonté du créateur. Un créateur peut avoir l'intention de rendre chaque NFT complètement unique pour créer la rareté ou avoir des raisons de produire plusieurs milliers de répliques. Rappelez-vous que cette information est entièrement publique.

Royalties

Certains NFT verseront automatiquement des royalties à leurs créateurs lorsqu'ils sont vendus. C'est un concept qui est encore en développement mais c'est l'un des plus efficace. Par exemple, les créateurs de EulerBeats Originals touchent 8 % du montant de la transaction sous forme de royalties à chaque fois qu'un NFT est vendu. Et certaines plateformes, comme Foundation et Zora, ont mis en place un système de royalties pour leurs artistes.

Ceci est complètement automatisé, les créateurs n'ont qu'a attendre et toucheront des royalties au fur et à mesure que leur travail est vendu d'une personne à l'autre. Actuellement, déterminer à qui reviennent les royalties se fait surtout à la main et manque de précision - beaucoup de créateurs ne sont pas payés autant qu'ils le devraient. Cependant, si votre NFT est programmé pour attribuer des droits d'auteur, vous les recevrez à chaque fois.

Comment les NFTs sont-ils utilisés ?

Voici plus d'informations à propos de certains des cas d'utilisation et idées de NFT les plus développés avec Ethereum.

Maximiser les revenus pour les créateurs

La plus grande utilisation des NFT aujourd'hui est dans le domaine du contenu numérique. C'est parce que cette industrie est aujourd'hui brisée. Les créateurs de contenu voient leurs profits et gains absorbés par les plateformes.

Un travail d'artiste publié sur un réseau social fait de l'argent pour la plateforme qui vend des publicités aux adeptes des artistes. Ils deviennent populaires, mais la popularité ne paie pas les factures.

Les NFT alimentent une nouvelle économie créatrice où les créateurs ne confient pas la propriété de leur contenu aux plateformes qu'ils utilisent pour le publier. La propriété est intégrée au contenu lui-même.

Lorsqu'ils vendent leur contenu, les fonds leurs reviennent directement. Si le nouveau propriétaire vend alors la NFT, le créateur original peut même automatiquement recevoir des redevances. Ceci est garanti chaque fois qu'il est vendu car l'adresse du créateur fait partie des métadonnées du jeton - métadonnées qui ne peuvent pas être modifiées.

👀
Explorez, achetez ou créez vos propres collections NFT...
Explorez les cartes NFT

Le problème copier/coller

Les gens qui disent toujours non, soulignent souvent le fait que les NFT « sont stupides » habituellement à côté d'une image d'eux qui capture une œuvre d'art NFT. « Regardez, maintenant j'ai cette image gratuitement ! » dit-on moqueusement.

Eh bien oui. Mais est-ce que googler une image de Guernica de Picasso va faire de vous le fier nouveau propriétaire d'une œuvre d'art de plusieurs millions de dollars ?

En fin de compte, la possession de l'œuvre réelle est aussi précieuse que le marché la rend. Plus une partie de contenu est capturée par l'écran, partagée et généralement utilisée plus elle gagne.

La possession de la chose vérifiablement réelle aura toujours plus de valeur.

Augmentation du potentiel de jeu

Les NFT ont vu beaucoup d'intérêt de la part des développeurs de jeux. Les NFT peuvent fournir des enregistrements de propriété pour les objets en jeu, alimenter les économies en jeu et apporter de nombreux avantages aux joueurs.

Dans de nombreux jeux ordinaires, vous pouvez acheter des objets à utiliser dans votre jeu. Mais si cet objet était une NFT, vous pourriez récupérer votre argent en le vendant quand vous en aurez fini avec le jeu. Vous pourriez même faire un profit si cet objet devient plus désirable.

Pour les développeurs de jeux – en tant qu’émetteurs du NFT – ils pourraient gagner une redevance chaque fois qu’un article est revendu sur le marché ouvert. Cela crée un business model mutuellement plus bénéfique où les acteurs et les développeurs gagnent à la fois grâce au marché secondaire des NFT.

Cela signifie aussi que si un jeu n'est plus maintenu par les développeurs, les objets que vous avez collectés restent les vôtres.

Ainsi, la durée de vie des objets que vous gagnez en jouant transcende celle du jeu lui-même. Même si un jeu n'est plus maintenu, vos objets seront toujours sous votre contrôle. Cela signifie que les objets en jeu deviennent des souvenirs numériques et ont une valeur en dehors du jeu.

Decentraland, un jeu de réalité virtuelle, vous permet même d'acheter des NFT représentant des parcelles virtuelles de terrain que vous pouvez utiliser comme bon vous semble.

👀
Découvrez les jeux Ethereum, propulsés par les NFT...
Explorer les jeux NFT

Rendre les adresses Ethereum plus mémorables

Le service de nom d'Ethereum utilise des NFT pour fournir à votre adresse Ethereum un nom plus facile à retenir comme mywallet.eth. Cela signifie que vous pouvez demander à quelqu'un de vous envoyer de l'ETH via mywallet.eth au lieu de 0x123456789......

Cela fonctionne de la même manière qu'un nom de domaine de site Web qui rend une adresse IP plus mémorable. Et tout comme les noms de domaine, les noms ENS ont une valeur, généralement basée sur la longueur et la pertinence. Avec ENS, il n'est pas nécessaire de passer par un registre de domaines pour effectuer le transfert de propriété. Au lieu de cela, vous pouvez échanger vos noms ENS sur un marché NFT.

Votre nom d'ENS peut :

Objets physiques

La tokenisation des objets physiques n'est pas encore aussi développée que leurs homologues numériques. Mais il y a beaucoup de projets qui explorent la tokenisation de l'immobilier, des articles de mode uniques et plus encore.

Un NFT étant d'une certaine manière un acte de propriété, vous pourriez un jour acheter une voiture - ou même une maison - avec des ETH et ainsi recevoir un acte de propriété sous la forme d'un NFT (tout cela, en une seule transaction). Dans un monde où la technologie est de plus-en-plus sophistiquée, il n'est pas difficile d'imaginer un monde où votre portefeuille Ethereum deviendrait la clé de votre voiture ou de votre maison - votre porte étant déverrouillée par preuve cryptographique de propriété.

Avec des biens de valeur comme des voitures ou des propriétés représentables sur Ethereum, il est possible d'utiliser des NFT comme garantie dans des prêts décentralisés. Cela peut se montrer particulièrement utile si vous n'avez pas beaucoup de cryptomonnaie (ou de monnaie fiduciaire) mais que vous possédez des objets matériels de valeur. En savoir plus sur la DeFi

NFT et DeFi

On trouve de plus en plus de possibilités intéressantes grâce aux interactions entre l'univers des NFT et celui de la finance décentralisée (DeFi).

Prêts garantis via NFT

Il y a des applications DeFi qui permettent d'emprunter de l'argent avec des garanties. Par exemple, vous garantissez 10 ETH, vous pouvez donc emprunter 5 000 DAI (une monnaie stable). Cela garantie que le prêteur soit remboursé – si l'emprunteur ne rembourse pas le DAI, la garantie est envoyée au prêteur. Cependant tout le monde n'a pas forcément assez de crypto à utiliser en garantie.

Les projets commencent à explorer l'utilisation des NFT en tant que garantie. Imaginez vous achetez un NFT CryptoPunk rare – il pourrait monter de 1 000 $ dans la même journée. En l'utilisant en garantie, vous pouvez accéder à un prêt en utilisant le même système. Si vous ne remboursez pas le DAI, votre CryptoPunk sera envoyé au prêteur en tant que garantie. Cela pourrait éventuellement fonctionner avec n'importe quel objet que vous transformez en jeton pour faire un NFT.

Ce n'est pas compliqué sur Ethereum, car ces deux mondes (NFT et DeFi) partagent la même infrastructure.

Propriété divisible

Les créateurs de NFT peuvent également créer des « actions » pour leurs NFT. Cela donne aux investisseurs et aux fans l'opportunité d'obtenir un morceau d'un NFT sans avoir à acheter l'objet entier. Cela ajoute encore plus d'opportunité aux collectionneurs et frappeurs de NFT.

  • Les NFT divisibles peuvent être échangés sur DEX comme Uniswap, et pas seulement sur le marché des NFT. Cela veut dire plus d'acheteurs et de vendeurs.
  • Le prix global d'un NFT peut être défini grâce au prix de ses divisions.
  • Vous avez plus d'une opportunité d'acquérir et faire du profit d'un objet qui vous intéresse. C'est plus compliqué de mettre un prix sur des NFT possédés.

C'est toujours expérimental, mais vous pouvez en apprendre plus sur les droit de propriété divisibles sur ces différents marchés:

En théorie, ça pourrait même ouvrir la possibilité d'acquérir une oeuvre de Picasso. Vous deviendriez actionnaire d'un NFT Picasso, signifiant avoir un droit de parole sur des choses telles que le partage de revenus. C'est exactement comme si votre morceau de NFT permettait de vous faire entrer dans une organisation autonome décentralisé (DAO) afin de gérer cet élement.

Il y a des organisations propulsées par Ethereum qui autorisent des étrangers, comme des actionnaires d'un élément, de gérer avec sécurité sans forcément avoir à croire les autres personnes. Pas un seul centime ne peut être dépensé sans l'approbation du groupe.

Comme nous l'avons mentionné, il s'agit d'un espace émergent. Les NFT, DAO, jetons divisés se développent tous à leur rythme. Mais toutes leurs infrastructures existent et peuvent fonctionner ensemble facilement car elles utilisent toutes le même langage: Ethereum. Alors, surveillez cet espace.

En savoir plus sur les DAO

Ethereum et NFTs

Ethereum permet aux NFT de fonctionner pour plusieurs raisons :

  • L'historique des transactions et les métadonnées de jetons sont vérifiables publiquement - il est facile de prouver l'historique de propriété.
  • Une fois qu'une transaction est confirmée, il est presque impossible de manipuler ces données pour "voler" la propriété.
  • Le trading des NFT peut se faire de pair à pair sans avoir besoin de platesformes qui peuvent prendre des parts importantes en guise de compensation.
  • Tous les produits Ethereum partagent le même « backend ». En d’autres termes, tous les produits Ethereum peuvent facilement se comprendre les uns les autres, ce qui rend les NFT portables à travers les produits. Vous pouvez acheter un NFT sur un produit et le vendre sur un autre facilement. En tant que créateur, vous pouvez lister vos NFT sur plusieurs produits en même temps – chaque produit aura les informations de propriété les plus à jour.
  • Ethereum n'est jamais hors-ligne, ce qui signifie que vos jetons seront toujours disponibles pour la vente.

L'impact environnemental des NFT

Les NFT gagnent en popularité, ils font donc l'objet d'une surveillance accrue, en particulier en ce qui concerne leur empreinte carbone.

Pour clarifier certaines choses :

  • Les NFT n'augmentent pas directement l'empreinte carbone d'Ethereum.
  • La façon dont Ethereum protège vos fonds et vos actifs est actuellement énergivore, mais elle est sur le point de s'améliorer.
  • Une fois améliorée, l'empreinte carbone d'Ethereum sera meilleure de 99,95 %, ce qui lui permettra de gagner en efficacité énergétique par rapport à de nombreuses industries existantes.

Pour expliquer d'avantage, nous allons devoir être un peu plus technique, alors soyez indulgent avec nous...

Ne rejettez pas la faute sur les NFT

L'ensemble de l'écosystème NFT fonctionne car Ethereum est décentralisé et sécurisé.

Décentralisé signifie que n'importe qui, y compris vous-même, peut vérifier que vous possédez quelque chose. Tout cela sans faire confiance ni accorder de droit de supervision à un tiers qui pourrait imposer ses propres règles. Cela signifie également que votre NFT est transférable sur de nombreux produits, services et marchés différents.

Sécurisé signifie que personne ne peut copier/coller votre NFT ou le voler.

Ces qualités d'Ethereum permettent de posséder électroniquement des objets uniques et de tirer un prix juste du contenu que vous créez. Mais il y a un prix à payer. Les blockchains comme le Bitcoin et l'Ethereum sont actuellement très gourmandes en énergie, car il faut beaucoup d'énergie pour préserver ces qualités. S'il était simple de réécrire l'histoire d'Ethereum pour voler des NFT ou de la cryptomonnaie, le système s'effrondrerait.

Processus de création (minting) d'un NFT

Lorsque vous créez un NFT, certaines choses doivent se produire :

  • Il doit être confirmé comme étant un élément de la blockchain.
  • Le solde du compte du propriétaire du NFT doit être mis à jour pour intégrer cet élément. Cela rend possible les échanges, mais aussi de vérifier à qui il « appartient ».
  • Les transactions qui confirment ce qui précède doivent être ajoutées à un bloc et « immortalisées » sur la blockchain.
  • Ce bloc doit être confirmé par tous les membres du réseau comme étant « valide ». Ce consensus permet d'éviter le besoin d'intermédiaires, car le réseau reconnaît que le NFT existe et vous appartient. De plus, il se trouve sur la blockchain, donc tout le monde peut le vérifier. Voici l'une des façons dont Ethereum aide les créateurs de NFT à maximiser leurs revenus.

Toutes ces tâches sont effectuées par les mineurs. Ils informent au reste du réseau de l'existence de votre NFT et du fait qu'il vous appartient. Cela veut dire que miner nécessite d'être suffisamment difficile, sinon n'importe qui pourrait prétendre posséder le NFT que vous venez de frapper et en transférer la propriété de manière frauduleuse. C'est pourquoi de nombreuses mesures incitatives sont mises en place pour s'assurer que les mineurs agissent de manière honnête.

En savoir plus sur le minage

Sécuriser un NFT avec le minage

La difficulté du minage provient du fait qu'il faut beaucoup de puissance de calcul pour créer de nouveaux blocs dans la blockchain. Il est important de noter que les blocs sont créés de manière cohérente, pas seulement lorsqu'ils sont nécessaires. Ils sont créés toutes les 12 secondes environ.

Ceci est important pour rendre Ethereum inviolable, l'une des qualités qui rendent les NFT possibles. Plus il y a de blocs, plus la chaîne est sécurisée. Si votre NFT était créé dans le bloc #600 et qu'un pirate informatique essayait de voler votre NFT en modifiant ses données, l'empreinte numérique de tous les blocs suivants changerait. Cela signifie que toute personne exécutant le logiciel Ethereum serait immédiatement en mesure de le détecter et de l'empêcher de se produire.

Cependant, cela signifie que la puissance de calcul doit être sollicitée en permanence. Cela signifie aussi qu'un bloc qui ne contient aucune transaction NFT aura malgré tout à peu près la même empreine carbone, car la puissance de calcul sera sollicitée pour créer ce bloc. D'autres transactions non NFT rempliront alors les blocs.

Les blockchains sont coûteuses en énergie (pour le moment)

Oui, il y a une empreinte carbone associée à la création de blocs par minage - et c'est aussi un problème pour les blockchains comme le Bitcoin, mais ce n'est pas directement à cause des NFT.

Une grande partie du minage utilise des sources d'énergie renouvelables ou des énergies inexploitées dans des endroits reculés. Et il y a aussi l'argument selon lequel les industries que les NFT et les cryptomonnaies bouleversent ont également une empreinte carbone conséquente. Mais ce n'est pas parce que les industries existantes sont perfectibles que nous ne devons pas essayer d'être meilleurs.

Et c'est ce que nous faisons. Ethereum est en passe d'évoluer pour que son utilisation (et, par conséquent, des NFT) soit plus économe en énergie. Et ça en a toujours été l'objectif.

Nous ne sommes pas ici pour défendre l'empreinte environnementale du minage, mais pour expliquer comment les choses évoluent pour le mieux.

Un avenir plus vert...

Depuis la création d'Ethereum, le coût énergétique du processus de minage est un sujet de préoccupation majeur pour les développeurs et les chercheurs. Et la vision a toujours été de le changer dès que possible. En savoir plus sur la vision d'Ethereum

Cette vision se concrétise en ce moment-même.

Un Ethereum plus vert

Ethereum fait actuellement l'objet d'une série de mises à jour qui vont remplacer le minage par la preuve d'enjeu. Cela va avoir pour conséquence de supprimer la puissance de calcul comme mécanisme de sécurité et réduira l'empreinte carbone d'Ethereum d'environ 99,95 %1. Dans ce modèle, les validateurs du réseau (stakers) engagent des fonds au lieu de la puissance de calcul afin de sécuriser le réseau.

Le coût énergétique d'Ethereum correspondra alors au coût de fonctionnement d'un ordinateur domestique multiplié par le nombre de nœuds du réseau. Si on considère qu'il y a 10 000 nœuds au sein du réseau et que la consommation en énergie d'un ordinateur domestique est d'environ 525 kWh par an. Cela revient à 5 250 000 kWh1 par an pour le réseau entier.

Nous pouvons utiliser cette base pour comparer l'avenir d'Ethereum à un service global tel que Visa. 100 000 transactions Visa utilisent 149 kWh d'énergie2. Avec la preuve d'enjeu d'Ethereum, le même nombre de transactions coûterait 17,4 kWh d'énergie, soit environ 11 % de l'énergie totale3. Et c'est sans tenir compte des nombreuses optimisations sur lesquelles nous travaillons en parallèle à la couche de consensus et aux chaînes de fragments, comme les rollups. Cela pourrait représenter un coût d'à peine 0,1666666667 kWh d'énergie pour 100 000 transactions.

Il est important de noter que tout ceci améliore l'efficience énergétique d'Ethereum tout en préservant sa nature sécurisée et décentralisée. De nombreuses autres blockchains utilisent déjà une forme de mise en jeu (staking), mais elles sont sécurisées par un petit nombre de validateurs, et non par les milliers de validateurs que comptera Ethereum. Plus la décentralisation est forte, plus le système est sûr.

[En savoir plus sur les estimations énergétiques](/nft/#footnotes-and-sources)

Nous avons fourni une comparaison simpliste avec Visa afin de vous permettre de comprendre le coût énergétique de la preuve d'enjeu d'Ethereum par rapport à un nom familier. Cependant, en pratique, il n'est pas vraiment approprié de comparer sur la base du nombre de transactions. La consommation d'énergie d'Ethereum est basée sur le temps. Si Ethereum effectuait plus ou moins de transactions d'une minute à l'autre, le coût en énergie resterait le même.

Il est aussi important de rappeler qu'Ethereum fait plus que simplement des transactions financières, c'est une plateforme pour les applications, il serait donc plus juste de comparer avec de nombreuses entreprises/industries comme Visa, AWS, et bien d'autres !

Calendrier

Le processus a déjà commencé. La chaîne phare, la première mise à jour, effectuée en décembre 2020. Elle constitue la base du système de mise en jeu (staking) en permettant aux validateurs (stakers) de participer au réseau. La prochaine étape en matière d'efficience énergétique consiste à fusionner la blockchain actuelle, qui est sécurisée par les mineurs, avec la chaîne phare, où le minage n'est pas nécessaire. Il n'est pas possible d'établir un calendrier précis à ce stade, mais on estime que cela se produira dans le courant de l'année 2022. Ce processus est connu sous le nom de fusion (anciennement appelé « docking »). En savoir plus sur la fusion.

Plus d'infos sur les mises à niveau d'Ethereum

Créer avec les NFT

La plupart des NFT sont basés sur une norme connue en tant que ERC-721. Il y a cependant d'autres normes qui pourraient vous intéresser. La norme ERC-1155 autorise les objets à moitié fongibles qui pourraient être utiles dans l'univers des jeux vidéos. Et plus récemment, EIP-2309 a été proposé pour fabriquer des NFT frappés plus efficaces. Cette norme vous laisse le droit de frapper autant que vous le souhaitez en une transaction !

Complément d'information

Notes de bas de page et sources

Cela explique comment nous sommes arrivés à nos estimations énergétiques mentionnées ci-dessus. Ces estimations s'appliquent sur le réseau comme un tout et n'est pas seulement réservé au processus de création, d'achat ou de vente des NFT.

1. 99,95 % de réduction d'énergie grâce à l'exploitation minière

La réduction de 99,95 % de la consommation d'énergie d'un système sécurisé par le minage à un système sécurisé par la mise en jeu (staking) est calculée en se basant sur les données suivantes :

  • 44,49 TWh d'énergie électrique annualisée sont consommés par le minage Ethereum – Digiconomist

  • L'ordinateur de bureau moyen, c'est-à-dire tout ce qui est nécessaire pour faire fonctionner un système en preuve d'enjeu, consomme 0,06 kWh d'énergie par heure – Charte de consommation de la Silicon Valley (Certaines estimations sont un peu plus élevées, à 0,15 kWh)

Au moment de la rédaction de cette page, il y a 140 592 validateurs provenant de 16 405 adresses uniques. Parmi ceux-ci, 87 897 validateurs sont présumés miser depuis leur domicile.

On suppose que la personne moyenne qui mise depuis son domicile utilise un ordinateur personnel de bureau de 100 watts pour faire fonctionner en moyenne 5,4 clients validateurs.

Les 87 897 validateurs à domicile nous donnent ainsi 16 000 utilisateurs consommant environ 1,64 mégawatt d'énergie.

Le reste des validateurs sont gérés par des plateformes d'échange et des services de mise en jeu (staking). On peut supposer qu'ils utilisent 100 W pour 5,5 validateurs. Il s'agit-là d'une surestimation grossière par mesure de précaution.

Au total, l'Ethereum sur preuve d'enjeu consomme donc quelque chose de l'ordre de 2,62 mégawatts, ce qui correspond à peu près à une petite ville américaine.

Cela représente une réduction d'au moins 99,95 % de la consommation totale d'énergie par rapport aux 44,94 TWh par an que le minage Ethereum consomme actuellement, selon les estimations de Digiconomist.

2. Coût énergétique de Visa

Le coût de 100 000 transactions avec Visa est de 149 kWh – Consommation énergétique moyenne du réseau Bitcoin par transaction par rapport au réseau Visa à partir de 2020, Statista.

Jusqu'en septembre 2020, ils avaient traité 140 839 000 000 transactions – Rapport financier de Visa pour le quatrième trimestre 2020.

3. Coût énergétique pour 100 000 transactions sur un réseau fragmenté en preuve d'enjeu

On estime que les mises à niveau d'évolutivité vont permettre au réseau de traiter entre 25 000 et 100 000 transactions par seconde, 100 000 étant le maximum théorique à l'heure actuelle.

Vitalik Buterin sur le potentiel de transactions par seconde avec la fragmentation

Au strict minimum, la fragmentation va permettre 64 fois plus de transactions à la seconde qu'à l'heure actuelle, avec environ 15 transactions à la seconde. C'est la quantité de chaînes de fragments (données et capacité supplémentaires) qui est introduite. En savoir plus sur les chaînes de fragments

Cela signifie que nous pouvons estimer le temps qu'il faudra pour traiter 100 000 transactions et le comparer à l'exemple Visa ci-dessus.

  • 15 * 64 = 960 transactions par seconde.
  • 100 000 / 960 = 104,2 secondes pour traiter 100 000 transactions.

En 104,2 secondes, le réseau Ethereum utilisera la quantité d'énergie suivante :

1,44 kWh de consommation quotidienne * 10 000 nœuds au sein du réseau = 14 400 kWh par jour.

Il y a 86 400 secondes dans une journée, donc 14 400 / 86 400 = 0,1666666667 kWh par seconde.

Si nous multiplions ce chiffre par le temps qu'il faut pour traiter 100 000 transactions : 0,1666666667 * 104,2 = 17,3666666701 kWh.

Cela représente 11,6554809866 % d'énergie consommée par la même quantité de transactions sur Visa.

Et rappelez-vous, cela est basé sur le nombre minimum de transactions qu'Ethereum pourra gérer par seconde. Si Ethereum atteint son potentiel de 100 000 transactions par seconde, 100 000 transactions consommeraient 0,1666666667kWh.

En d'autres termes, si Visa a traité 140 839 000 000 transactions à un coût de 149 kWh par 100 000 transactions, cela représente 209 850 110 kWh d'énergie consommée pour l'année.

Ethereum en une seule année devrait consommer 5 256 000 kWh. Avec un potentiel de 788 940 000 000 à 3 153 600 000 000 transactions traitées à ce moment-là.

🌲
Si vous pensez que ces statistiques sont incorrectes ou peuvent être rendues plus précises, veuillez soulever un problème ou RP. Ce sont des estimations de l'équipe d'ethereum.org réalisées à l'aide d'informations accessibles au public et de la conception prévue d'Ethereum. Cela ne représente pas une promesse officielle de la Fondation Ethereum.